Présentation

PARTAGER

« Face à face pédagogique ou comment appréhender l’anglais du quotidien »

Sans m’opposer à la façon classique d’enseigner l’anglais à l’école, je souhaite, plus que tout, rendre la langue de Shakespeare la plus accessible et la plus simple d’utilisation possible.

Comment ? Par l’écoute, la répétition et l’utilisation constante de mots courants gravitant autour de phrases simples et bien construites, utiles et compréhensibles par tous, où que vous soyez. Le secret d’un apprentissage ou d’une remise à niveau réussis, c’est de posséder une base grammaticale solide qui vous permettra, tout comme les cercles dans l’eau s’agrandissent, d’enrichir votre vocabulaire au fil du temps et de l’intérêt que vous y trouverez. Quand on sait que 400 millions de personnes parlent anglais dans plus de 60 pays, on comprend mieux la nécessité de faire partie de cet ensemble qui est aussi notre planète, la Terre. Certes, la France est le plus beau pays du monde pour nous mais La Tour de Babel nous a bien prouvé qu’un langage commun à tous était nécessaire pour vivre ensemble et cette langue, grâce à sa syntaxe et sa grammaire simplifiées, est à la portée de tous. Alors, pourquoi s’en priver ?

Vous l’aurez compris, cet enseignement s’adresse aux voyageurs ponctuels ou autres globe-trotters compulsifs qui souhaitent dire autre chose que bonjour, merci et au revoir. A savoir, toutefois, que les mentalités évoluent et que les jeunes n’hésitent plus à partir hors de nos frontières, en vacances ou pour le travail, d’où de plus en plus d’unions interculturelles. Des problèmes de communication se posent alors lorsque l’on se retrouve avec un gendre ou une belle-fille d’origine étrangère et l’anglais devient, par voie de conséquence, une passerelle pour créer un lien constructif avec autrui. N’oublions pas que le français est l’une des langues les plus difficiles à apprendre alors rien n’empêche de faire des efforts de notre côté, dans un premier temps, bien sûr.

De même, les scolaires seront les bienvenus s’ils décident de reprendre les bases fondamentales de la langue avec moi et, dans la foulée, de s’exercer à la conversation pour être fluent aux examens ou sublimer un séjour loin de notre pays. Se remettre sur les rails n’est, souvent, qu’une question de travail sur les points qui posent problème.

En vérité, il y a mille raisons de se lancer dans une telle entreprise et c’est à vous de savoir lesquelles. Pour ma part, je vous rencontrerais avec plaisir, ma motivation étant la vôtre dans ce voyage linguistique et… initiatique, qui sait ?